Quatre photos grises en Espagne


Jour gris.
Parfois, j’aimerais que l’on nous apprenne le goût des tableaux vides.
Tout gris, par exemple. Sans explications, ni commentaires.
Se baisser, regarder de coté. Chercher des traits, une trace.
Fermer les yeux presqu’en entier. Regarder le cadre, ou l’endroit autour.
Ou même, apprécier un gris tout gris, qui ne se voudrait rien de plus.
Résister à l’envie d’ajouter quelque chose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :